Tout ce que fait un indien il le fait dans un cercle... Il en est ainsi parce que le pouvoir de l’univers opère toujours en cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans les temps anciens, lorsque nous étions un peuple heureux et fort, notre pouvoir nous venait du cercle sacré de la nation, et tant qu’il ne fut pas brisé, notre peuple a prospéré. Tout ce que fait le Pouvoir de l’Univers se fait dans un cercle. Le ciel est rond et j’ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Le vent, dans sa plus grande puissance, tourbillonne. Les oiseaux font leur nid en rond, car leur religion est la même que la nôtre. Le soleil s’élève et redescend dans un cercle. La lune fait de même, et ils sont ronds l’un et l’autre. Même les saisons, dans leur changement, forment un grand cercle et reviennent toujours où elles étaient. La vie d’un homme est un cercle d’enfance à enfance, et ainsi en est-il de toute chose où le Pouvoir se meut. Ainsi nos tentes étaient rondes comme les nids des oiseaux et toujours disposées en cercle, le cercle de la nation, nid fait de nombreux nids où nous couvions nos enfants selon la volonté du Grand Esprit.

Hehaka Sapa 1863-1950
(Black Elk) Leader spirituel de la nation Sioux.

lundi 28 janvier 2008

Inspiration Persepolis par Valérie Briot


Extrait de la bande dessinée "Persepolis" de Marjane Satrapi


Persepolis est une série de bande dessinée à caractère autobiographique et historique réalisée en noir et blanc par Marjane Satrapi (dessin et scénario). La série relate la vie de l’auteur, de son enfance en Iran à son entrée dans la vie adulte. Récit de l’évolution de l’Iran vue par les yeux d’une petite fille, Persépolis constitue un témoignage du quotidien de la période que connaît le pays lors de la Révolution iranienne en 1979-1980. Elle apporte un éclairage différent des récits historiques, éclairage dans lequel les événements sont vus de l’intérieur et vécus plutôt que rapportés.
En 2007, la série a été adaptée en un long métrage d’animation réalisé par Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi qui obtient le prix du jury au Festival de Cannes 2007.















lin noir, fil de fer, impression sur tissu


Persepolis par Valérie Briot



Quilt'n Wood, le blog

9 commentaires:

Nathalie L. pour Histoires de boites à couture a dit…

J’aime, la dualité entre le côté pile et côté face, (je me la joue intello ce matin !!!).
J’aime bien la différence entre le sérieux de la burka, stricte et noire, et le visage souriant de la petite fille. Maintenant j'ai compris pourquoi tu avais des soucis de fil de fer ;-)

Caroline D. pour Histoires de boites à couture a dit…

Très belle interprétation. J'aime beaucoup.

MLaure a dit…

Valérie, de la recherche pour ce CD porteur d'un message. Mais je ne vois que le côté pile ou plutôt face (cachée si j'ose). Y a-t'il un envers du décor?

Nathalie L. pour Histoires de boites à couture a dit…

Oui il y a un côté face, Valérie attend l'accord de la maman de la petite fille de la photo.
Bisous

Rosy pour Histoires de boites à couture a dit…

effectivement, c'est une bonneinterprétation, j'aime beaucoup

Simone a dit…

Je suis toujours stupéfaite vpar vos idées et leur réalisation .
Valérie, c'est du grand art!
Mamie Simone

Salty Dog a dit…

Une fois de plus c'est un travail remarquable par l'image terrifiante
que ces objects véhiculent, ils nous renvoient un peu face à notre honte d'avoir sans doute laissé faire et de ne pas avoir pris part à ce combat.
Ces femmes sont admirables dans leur lutte et dans leur vie. Je les aime .
Salty Dog
http://songitude.blogspot.com/

Marinette a dit…

Belle interprétation.
Mais je plein ces pauvres femmes
Bisous
Marinette

Peticelul lui Smaranda a dit…

Un CD à message! Je n'ai pas vu le film , mais j'ai entendu parler de lui. Ta vision est geniale , comme d'habitude!
Smaranda

lecteurs fidèles

Circle Design CD Histoires's Fan Box

Aigu'illes en Luberon 2011's Fan Box